A 24 ans, Lucie Carmen DJOKEN promotrice de l'entreprise MBIANG Oil

Ce n'est un secret pour personne, le développement du Cameroun passera inéluctablement par l'industrialisation en général et l'agro-industrie en particularité. Le Cameroun est un pays riche en matières premières mais le véritable défi demeure la transformation pour créer de la valeur ajoutée.

Nous sommes allés à la rencontre d’une jeune camerounaise de 24 ans, qui a osé innover dans le domaine de l'agro-industrie. Il s’agit de Lucie Carmen DJOKEN titulaire d’une licence en informatique et réseau obtenu à l’université des montagnes, promotrice de l’entreprise MBIANG Oil, spécialisée dans la production d’huile d’arachide pressée à froid.

Lucie Carmen DJOKEN - Mbiang Oil



Présentation de ton entreprise Mbiang Oil

L’entreprise Mbiang oil a vu le jour en aout 2018. Je me suis fait aider par mon frère pour créer l'entreprise Mbiang Oil. Le nom Mbiang est en langue Yemba, l’une des langues parlées à l’ouest du Cameroun. « Biang », qui signifie « arachides » dans cette langue et le « M » renvoie à « mevet » et qui signifie huile, d’où le Mbiang, c’est-à-dire l’huile d’arachide.

Mbiang oil c’est une gamme de produits naturels différents à base d’arachide. Il s’agit de l'huile d’arachide extra vierge pressé à froid sans ajout d’additifs chimiques et autres produits dérivés tels que les pâtes à tartiner, pâtes d’arachides, bonbons, bouillis et tourteaux pour enfants.

La petite histoire de départ

Je me retrouve dans l'agroalimentaire par compassion et désir d’aider autour de moi. C’est en cherchant des solutions que je me lance dans la production d’huile d’arachide extra-vierge, pressée à froid. L'objectif étant de proposer aux consommateurs camerounais et étrangers une huile qui présente en plus d’un goût unique toutes les garanties d’une alimentation saine et enrichissante.


Les grandes difficultés rencontrées chez Mbiang Oil

Quand on est encore à ses débuts, il est difficile d’être crédible, et c’est l’une des difficultés auxquelles nous avons fait face. Nous devions au quotidien essayer de surmonter le scepticisme des gens dû au rapport qualité/prix très élevé; Car il faut leur expliquer pourquoi l'huile d'arachide Mbiang est un peu plus élevé que les autres huiles sur le marché. En outre, le cout de la matière première qui est fluctuant et souvent très élevé. Enfin, nous devons relever le défi de vendre malgré un système de distribution pas encore au point.

Des soutiens ?

Pour lancer la production industrielle, nous avons fait appelle à l'aide d'investisseurs sur la plateforme Gwanxi Invest. Un mode de financement qui est devenu très populaire au Cameroun. La cagnotte de la levée de fond est fixée au moins à 20 millions de francs CFA, ceci dans le but d’augmenter la production vu la demande sur le marché, s’équiper avec de nouveaux matériaux de pointes pour être en phase avec la réglementation.

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.