Astuces : Comment réussir la culture du Gombo

Le Gombo aussi appelé okra ou corne grecque (Hibiscus esculentus L ou Abelmoschus esculentus), appartenant à la famille des Malvacées, est un hibiscus dont les fruits, du même nom, entrent dans la composition de nombreux plats. C’est un légume très utilisé dans les cuisines traditionnelles asiatiques, africaines et sud-américaines. Le gombo est particulièrement apprécié au Cameroun sa production annuelle est estimée à 120 000 tonnes.

Culture du Gombo

La culture du Gombo au Cameroun et partout ailleurs nécessite certaines exigences tant sur le plan de la pédologie que sur le plan climatique ainsi qu'un respect de l'itinéraire technique (fiche technique); Dans cet article, nous allons vous faire part des astuces pour réussir la culture du Gombo.

Choix du matériel végétal (Semence)

Choisir les variétés appropriées en fonction de la zone de culture et de la demande du marché. Pour le marché local, les consommateurs sont peu exigeants en matière de goût. Il est également important de noter que les variétés Tomi et Koto ne répondent pas aux exigences du marché européen.

Choix et préparation du terrain

Les sols légers, riches en matière organique et drainant bien sont mieux aptes à la culture du Gombo ce qui n'est pas le cas pour les sols argileux ou riches en éléments grossiers.
Le semis peut se faire à plat ou sur billons:
  • A plat : faire un labour profond (20 à 30 cm de profondeur),pulvériser et ameublir;
  • Sur billons : faire un labour profond, émietter les grosses mottes de terre puis réaliser des billons d’une hauteur de 30 cm, de 1 m de large et 10 m de long au maximum avec une daba ou une billonneuse tirée par un tracteur.

Semis du Gombo

7 à 10 kg de semences de gombo pour couvrir 1 hectare. Un semis direct avec un écartement de 1 m entre les lignes et 50 cm entre les poquets); Et semer 3 graines par poquet.

La levée a lieu 7 à 10 jours après le semis. Après la levée, procéder à un démariage à un plant par
poquet, ce qui donne une densité de 20 000 pieds par hectare.

Comment entretenir un champ de Gombo ?


Désherbage

Pratiquer un sarclage régulier, surtout en début de culture, pour maintenir la parcelle propre.

Irrigation

Les besoins en eau sont élevés durant la végétation et à l'approche de la récolte. Il faut maintenir une humidité constante dans le sol avec des irrigations modérées. Deux à trois binages-sarclages sont nécessaires ainsi que des arrosages réguliers le long du cycle cultural.

Fertilisation du Gombo

Apporter avant le semis, en fumure de fond, 250 kg/ha d’engrais minéral (NPK 10-18-18). A défaut, incorporer de la fumure organique, à raison de 10 à 15 tonnes par hectare.

30 jours après le semis (pour les gombos de cycle court) ou 60 jours après le semis (pour ceux de cycle long), apporter, par sarclo-binage, 200 à 250 kg/ha d’urée.

Récolte

La récolte commence quelques jours après la nouaison. Les cueillettes doivent être quotidiennes et acheminées vers le marché ou vers une unité industrielle. La meilleure qualité est un fruit tendre, de petite taille. La récolte commence 5-6 jours après l'apparition de la fleur. Le premier fruit est récolté 2 mois après plantation. Le rendement moyen est de 12-15 tonnes par hectare.

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.