Se lancer dans la culture du macabo au Cameroun

Le macabo est un tubercule très prisé et consommé par les populations du Cameroun et des pays de la sous région, à l'instar du Gabon qui est à grande majorité de culture bantou. Le macabo (Xanthosoma sagittifolium Schott), est une variété de taro, c'est une plante appartenant aux amylacées des pays tropicaux humides. Le macabo au Cameroun est une excellent culture intercalaire en association avec la culture du cacao ou la culture du bananier plantain; Mais aussi elle peut se faire en monoculture (culture pure) pour optimiser vos bénéfices étant donné que la demande en macabo sur nos marchés est assez élevée.

Culture du macabo au Cameroun

Pourquoi se lancer dans la culture du macabo au Cameroun ?

La culture du macabo au Cameroun a toujours joué les seconds rôles dans les exploitations agricoles paysannes. La plupart du temps, il est toujours en association avec d'autres cultures telles que la cacao, la banane plantain. Tandis qu'en monoculture, il donne de bons rendements et les résultats sont satisfaisants.

En culture pure la densité pour un hectare étant de 10.000 pieds et prévoir en moyenne 1500 kg soit 15 sacs de 100 kg de semence; Sur un hectare de macabo, on peut récolter plus de 15 tonnes (150 sacs de 100 kg) de gros macabo destinés à la consommation, et environ 3 tonnes (30 sacs de 100 kg) de petits tubercules vendus comme semenceaux.

Tubercules de macabo

En parlant avec les chiffres et une calculatrice à la main, vous pouvez avoir une brève idée sur la rentabilité de cette spéculation. Si le sac de macabo de consommation est vendu à 15 000 Fcfa l’unité, et le sac de semenceaux à 18 000 F cfa, ce qu'un producteur de macabo peut avoir comme bénéfices à la fin d'une campagne qui dure 8 à 11 mois n’est pas négligeable.

Comment investir dans ce tubercule rentable qui vaut de l'or ?

De manière générale, le macabo se cultive bien dans la partie méridionale du Cameroun. Le macabo peut se cultiver dans toutes les régions du Cameroun, à l’exception du Nord et de l’Extrême-Nord où la pluviométrie n’est pas suffisante pour son cycle de production.

En outre, la culture du macabo nécessite plusieurs conditions tant sur la plan édapho-climatique que sur la maitrise de son itinéraire technique en d'autres termes fiche technique à savoir :
  • Quand semer le macabo ?
  • Comment manipuler les semences (semence en tubercule entier ou bouturage des fragments des tiges, du macabo-mère) ?
  • Les traitements phytosanitaires;
  • La fertilisation adéquate pour avoir de bons rendement ?
  • Quand récolter ?
En sommes, la culture du macabo est porteuse et assez rentable vu la demande sur nos marchés même par les pays de la sous région. Il s'agit d'une culture dans laquelle vous pouvez investir et avoir des retours sur investissement considérable.


1 commentaire:

Fourni par Blogger.