Agriculture : Comment déterminer la maturité commerciale

L’index de maturité commerciale nécessite habituellement quelques expressions du stade de développement ou de maturation et requiert aussi de certaines caractéristiques qui changent à masure que le fruit ou le légume mur. Il peut aider à prendre des décisions concernant les niveaux de marché et l’acceptabilité du produit par les consommateurs. Il peut aussi nécessiter des mesures objectives ou des jugements subjectifs ou les deux.

Déterminer la maturité commerciale agricole


Beaucoup de critères de jugement de la maturité ont été employés ou suggérés et qui regroupent les changements qui peuvent survenir au niveau de la couleur de la peau et de la chair du fruit, de la fermeté du fruit, de la conduction électrique ou de la lumière, de la composition chimique, de la taille et de taille, du comportement respiratoire, de la période de mûrissement, de la durée de la période semis floraison ou au niveau du HIT UNIT.

La couleur

La perte de couleur verte due à la dégradation de la chlorophylle de beaucoup de fruits constitue un guide un guide pour la détermination de la maturité. Ainsi cette perte de l’intensité de la couleur peut se faire de manière graduelle. La couleur du fruit peut donc passer du vert sombre au vert clair. La perte complète de la verdure témoigne de la synthèse des pigments de couleur rouge ou jaune ou pourpre. C’est le cas de la carotène dans la carotte et dans le maïs doux ; la lycopène dans la tomate et le melon d’eau ; l’anthocyane dans le raisin. La couleur terre indiquée par la charte des couleurs est un index utile dans la détermination de la maturité. Mais cet index n’est pas totalement fiable à cause du fait qu’il est influencé par des facteurs autres que ceux liés à la maturité notamment l’exposition à la lumière ou à l’énergie.

Chez la papaye par exemple, l’apparition des traces jaunes au niveau du bout apical du fruit peut être utilisée comme indicateur de la période de récolte. De tels fruits vont donc tirer profit de longue fixation sur l’arbre jusqu’à ce que 1/3 du fruit jaunisse. Ce jaunissement devient rapide et le fruit acquiert une bonne qualité pour la consommation et sa durée de vie se raccourcit. Ainsi le cultivateur se doit d’établir un équilibre entre la recherche de la meilleure qualité à la consommation et les risques de perte de produit pendant le processus d commercialisation. La couleur externe peut être utile et peut constituer un indicateur de la maturité pour les citrus des zones tropicales qui le plus souvent gardent leur verdure. Un fruit peut aussi être vert à l’extérieur et être déjà mur c’est le cas par exemple de l’ananas. On peut aussi mesurer de façon objective la couleur en servant de la préfectance de la lumière ou des spectrophotomètres.

La fermeté de la chair

Au fur et à mesure que les fruits atteignent la maturité et mûrissent, il ont tendance à de venir tendre à cause de la dissolution de la lamelle médiane de la paroi cellulaire et cette dissolution de la paroi est due à la rupture des liens qui existent entre la  xyloglucane  et la  rhamnogalatane  (qui sont comme l’arabinogalactane  des glycoprotéines et des cellulases constitutives la parenchyme de la paroi cellulaires). La dégradation de la membrane cellulaire qui se produit pendant le mûrissement vient juste après élévation du taux de polygalacturanase et de la pectine estérase. Cet attendrissement peut être estimé de façon subjective par les doigts. Mais la méthode la plus précise et la plus objective qui permet d’avoir des valeurs numériques d la fermeté de la chair d’un fruit se fait à l’aide d’un test de pression sur le fruit : le PENOTROMETRE. Avec cette méthode, on mesure la résistance de la chair du fruit à la pénétration d’un piqueur standard.

Les caractéristiques électriques

La variation de la résistance qui résulte des changements de concentration des électrolytes dissous dans la chair pendant le processus de maturation peut être quantifié. Mais cette valeur n’est utilisable qu’au laboratoire, elle a cependant une faible valeur pratique.

La mesure chimique

La mesure des caractéristiques chimiques d’un produit est une approche évidente au problème de détermination de la maturité. Ces caractéristiques sont beaucoup liées à l’aspect de la saveur du produit.

La saveur d’un fruit est composée principalement de sa teneur en sucre, en acide et en de nombreux composés volatiles qui s’y trouvent en très faible quantité, mais qui induisent une réponse objective considérable. Les changements de goût pendant le mûrissement post récolte du fruit résultent de l’augmentation du taux de sucre au détriment des réserves en carbohydrates, une baisse de la teneur en acides du fruit  qui peuvent  être  dégradés par respiration, et une augmentation considérable de la production des composés aromatiques volatiles. Lesquels composés sont perçus comme étant des sous-produits du métabolisme. On devrait donc s’attendre à une augmentation de la production des composés volatiles lorsque le métabolisme s’intensifie.

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.