La Culture du Manioc au Cameroun : Le Cacao de demain

Au Cameroun, la culture du Manioc est très sollicité; Le manioc est l'une des plantes vivrières les plus cultivées dans la zone forestière et des savanes. Ses racines tubéreuses fournissent à l'alimentation humaine un appoint  assez important; Pouvant être transformées sous plusieurs formes (farine de manioc, tapioca, cossettes, amidon, bobolo ou myondo ...), elles donnent lieu à des préparations multiples dont la plupart font l'objet de petites industries locales et de plus en plus, ses dérivées sont convoités sur le marché international.

La culture du Manioc au Cameroun

La culture du manioc : Un potentiel économique

Investir dans la culture du manioc présente d"énormes avantages sur le plan économique car la rentabilité de cette spéculation par rapport au retour sur investissement est gigantesque.

S'agissant de la commercialisation, le manioc a l’avantage d’être vendu des feuilles aux racines. Comme nous l'avons dit à titre introductif, le tubercule de manioc compte une longue série d’applications industrielles qui lui confèrent un fort potentiel très élevé concernant le développement industriel rural et une augmentation des devises ou revenus ruraux. Après transformation, les produits sont consommés dans les grandes métropoles sous plusieurs formes.


Intérêts industriels du manioc

Après le maïs, le manioc est la deuxième source d’amidon; Des variétés récentes produisent un amidon très recherché par les industriels. En outre, la demande croissante de manioc comme matière première pour la production de bioéthanol (utilisé comme biocarburant dans les moteurs à essence). Également sollicité par les industries pharmaceutiques pour la fabrication des médicaments.

Rendement de la culture du manioc

Pour réussir la culture du manioc, la choix d'une variété améliorée est primordial pour l'optimisation de vos rendements. Le cycle végétatif des variétés améliorées telles que la variété manioc 8034 (qui peut être associée à l’arachide) est de 9 à 12 mois, pouvant atteindre un rendement de 30 à 40 tonnes par hectare cultivé en boutures  ou tige de manioc pour une densité de 10 000 plants à l'hectare.

Le manioc est l'une des cultures agricoles qui présente le plus grand potentiel de productivité et de création de valeur ajoutée. Se lancer ou investir dans un projet de production de manioc vous garantira une rentabilité sur la plan financier.

1 commentaire:

  1. Je sollicite une formation sur la transformation du manioc en pâtes alimentaires. Où puis je avoir une telle formation. Ça existe au Cameroun

    RépondreSupprimer

Fourni par Blogger.