De petits élevages qui peuvent rapporter gros

Manque de terre  mais besoin de protéines animales; Bon nombre des paysans connaissent cette situation. Les carences protéiques sont en partie comblées par la chasse de petites espèces animales ou, occasionnellement, leur élevage. Alors, pourquoi ne pas multiplier et intensifier ces petits élevages ? Voici quelques pistes intéressantes.


L'élevage extensif

La plupart des produits animaux (viande, lait, cuirs et fibres) proviennent de l’élevage extensif sur pâturage et parfois sur friche une fois les récoltes achevées. Les animaux de pâturage peuvent également être élevés en enclos et nourris par un système d’apport d’aliment. Cependant les grands ruminants ont besoin de grande quantité de fourrage (Brachiaria, Stylosanthes, Penissetum, Panicum maximun) que les éleveurs les plus pauvres ne peuvent fournir. Pas plus que l’eau qui est une ressource rare.

Les porcs peuvent avantageusement être nourris de déchets domestiques. Il faut toutefois prévoir des cloisons épaisses ou des grillages afin de limiter la divagation qui pourra créer des conflits agro pastoraux. De plus, leurs excréments ont une odeur très forte qui attire les mouches et dans certains pays leur élevage  est limité par des interdits religieux.

élevage cochon d'inde


Cependant d’autres élevage alternatifs y existent à savoir : l’élevages des cochons d’inde, l’élevage des lapins, l’élevage des pigeons, l’élevage  des aulacodes , l’élevages des abeilles pour la production du miel ou apiculture, l’élevage des escargots et des vers à soie qui représente de potentielles sources de revenus pour les petits exploitants agricoles.

1 commentaire:

Fourni par Blogger.