Fertilité du sol : Comment améliorer les sols agricoles défectueux

Certains types de sols agricoles posent des problèmes spécifiques de fertilité mais ont la possibilité d'être améliorés. Ces sols sont souvent indiqués sur les cartes pédologiques. Seule une telle carte permet de dire si l'on a affaire à un sol de ce genre. N'essayez pas de faire ces recherches vous-même. Les sols défectueux présentés ici sont: les sols acides, les sols sulfureux acides, les sols salins et les mal drainés.

Gestion de la fertilité des sols agricoles défectueux

Les sols acides

Dans les sols acides (pH inférieur à 5), un bas rendement peut être du à une baisse  disponibilité du phosphate, du calcium ou du magnésium. Le phosphate surtout est faiblement disponible pour la croissance des plantes car, en cas de valeurs basses de pH du sol, il fait des des combinaisons peu solubles avec le sel et l'aluminium. Cela est du au fait que la solubilité de l'aluminium augmente quand le pH diminue. Les plantes enlèvent alors une plus grande quantité de ces métaux, ce qui peut avoir des effets toxiques. De plus, un pH bas rend la faune du sol moins active. Certaines bactéries sont capables de fixer l'azote de l'air et de transformer en une forme assimilable par les plantes. Souvent, ces bactéries vivent en symbiose avec certaines plantes comme les légumineuses (haricot, soja et arachide). Si le pH est bas, ces bactéries sont moins actives et fixent moins d'azote.

On améliore les sols acides en leur donnant de la chaux: le pH s'élève et les éléments nutritifs sont rendus mieux disponibles pour la croissance végétale. La chaux doit être finement moulue et soigneusement répandue sur le champ. Elle est mélangée ensuite à la couche arable. On peut calculer la quantité de chaux nécessaire que si des analyses de sol ont été faites. Généralement, le rapport des résultats de l'analyse  indique la quantité de chaux à appliquer. S'il faut donner beaucoup de chaux (plus de 8t/ha), il est conseillé d'en appliquer la moitié avant le labour et l'autre moitié après. Une telle application est généralement trop couteuse pour valoir la peine. La plupart de temps, il faut apporter des tonnes de chaux. L'amélioration est donc souvent impossible du point de vue financier.

Les sols sulfureux acides

Ces sols se rencontrent dans les zones côtières: leur pH est très bas ( inférieur à 3) lorsqu'ils sont drainés. De plus, ils sont souvent salins. La meilleure façon d'utiliser ces sols est de ne pas les drainer et d'y cultiver du riz. En laissant (ou en plaçant) ces sols sous l'eau, le pH s'élève et la toxicité par l'aluminium disparait. Les sols humides mal drainés posent des problèmes spécifiques sur lesquels nous reviendront plus loin. Il est préférable de ne pas utilise ces sols.

Les sols salins

Ces sols sont généralement inappropriés à utilisation agricole car leur taux en sel et leur pH sont souvent trop élevés. Pourtant, il est souvent possible d'y cultiver des plantes tolérantes au sel. L'amélioration de ces sols est souvent très difficile et ne peut guère être sans l'aide d'un spécialiste.
La solution de base de ce problème est le lessivage du sel soluble, ce qui n'est pas toujours, loin de là, à cause du manque d'eau douce appropriée. De plus, le lessivage fait baisser le pH.

Les sols mal drainés

Si le niveau de la nappe phréatique est élevé, les sols sont souvent mal drainés et possèdent des propriétés négatives pour la croissance végétale. Tout d'abord, la structure du sol est très sensible aux perturbations. Ensuite, le manque général d'oxygène dans le sol empêche presque toute vie souterraine. De plus, le manganèse et le fer sont souvent faiblement disponibles pour la croissance végétale ou apparaissent en concentrations toxiques. La solution générale de ce genre de problèmes est le drainage. Le drainage peut être fait au moyen de douves ou de drains. Le riz est une plante très bien adaptée aux sols mal drainés. Sa culture sur de tels sols ne pose aucun problème.

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.