Pratiques améliorées d’élevage des poules du " Village " : une activité rentable

L'élevage des poules indigènes joue un rôle important dans la vie des familles rurales en Afrique orientale. Malgré l’usage accru des races commerciales par de gros éleveurs, près des trois quarts des poules de la région sont de races indigènes communément appelées Poules du Village au Cameroun.

Élevage des Poules du Village


Quelques faits au sujet des poules indigènes


  • Leur viande et leurs œufs sont plus savoureux que ceux des races commerciales et ils sont préférés par la majorité des consommateurs.
  • Elles exigent moins d’investissement initial que les races commerciales.
  • Elles tolèrent mieux des conditions sévères, y compris les maladies, que les races commerciales.
  • Elles peuvent être nourries avec des aliments bon marché et localement disponibles.
  • Une fois laissées en liberté, elles n’exigent pas beaucoup d’aliments et de soins.
  • Leur fiente est riche en éléments nutritifs qui peuvent être utilisés pour fabriquer du compost, fertiliser les étangs piscicoles ou comme aliment pour le bétail.

Pourquoi une gestion améliorée ?

  • Le taux de survie des poussins peut passer de trois à huit sur dix.
  • Si vous faites couver les œufs et que vous vendez les poussins, votre revenu sera environ sept fois plus élevé, en comparaison de la simple vente d’œufs.
  • La couvaison simultanée des poules (pour avoir des poussins qui éclosent en même temps) facilite la planification des vaccinations.
  • En collaboration avec leurs voisins, les paysans disposant d’un petit effectif de poules peuvent  accéder aux vaccins à des prix plus abordables.
  • La planification de votre production pour satisfaire la demande saisonnière élevée, comme les fêtes de Noël, de Pâques et autres festivités peut considérablement augmenter vos bénéfices.
  • Si les poules sont empêchées de couver leurs œufs ou élever leurs propres poussins, elles vont très vite reprendre la ponte – juste après 21 jours, au lieu des trois mois habituels.

Comment est-ce que je vais me lancer dans l'élevage des poules du Village?

Il vous faut :

  • Un coq pour 10 poules.
  • Des récipients servant d’abreuvoirs et de mangeoires.
  • Un abri.
  • Des pondoirs.
  • Une boîte en carton avec des trous d’aération.
  • Un sac en sisal ou des copeaux de bois.
  • Un point d’approvisionnement en vaccins et médicaments.

Sélection d’un cheptel de reproduction

Sélectionnez une bonne couveuse qui n’abandonne pas ses œufs pendant la couvaison et qui s’occupe bien de ses poussins.
Sélectionnez un coq robuste.

Logement

Un espace pour le logement de 2 m sur 3 m ou un liuli (corbeille traditionnelle servant de couvoir). Le liuli peut être utilisé pour abriter les poussins à l’intérieur ou à l’extérieur de la maison
L’abri devra être surélevé pour protéger les oiseaux contre les prédateurs.
Des perches devront être installées dans l’abri pour permettre aux oiseaux de se percher.
L’abri devra être bien aéré.

Quelles sont les procédures de gestion améliorée ?

Alimentation des poules indigènes

Donnez aux poules une alimentation équilibrée. Par exemple, une petite poignée de maïs, une cuillère à café de farine de poisson locale et des légumes frais, en supplément du picorage libre des insectes, assureront une bonne ration quotidienne pour une poule.
Laissez les oiseaux s’abreuver à volonté, avec de l’eau propre.

Collecte des œufs

Aménagez un endroit protégé, sec et sombre pour permettre aux poules de pondre.
Ramassez les œufs quotidiennement, écrivez au crayon sur chacun d’eux la date de ponte et conservez-les avec l’extrémité la plus grosse dirigée vers le haut : cela permettra à l’embryon de se développer normalement.

Couvaison des poussins

Faites couver les poussins par une poule mère, une poule adoptive, ou bien utilisez une lanterne, une couveuse au kérosène, une chaufferette à charbon de bois ou encore du charbon de bois placé dans un récipient métallique.
Si vous utilisez une poule adoptive, mettez-la en condition pendant une journée en lui donnant de nouveaux poussins.
Si vous utilisez une lanterne ou toute autre source de chaleur en guise de couveuse, placez-la dans une caisse en bois munie de trous de ventilation, ou bien à l’intérieur du liuli placée sur un sac en sisal ou sur des copeaux de bois.
Faites attention à ce que les poussins ne se brûlent pas – couvrez le fourneau ou le récipient de charbon de bois d’une caisse en bois et assurez-vous qu’il n’y a aucun risque d’incendie.

Élevage des poussins

Laissez vos poussins s’abreuver à volonté d’eau potable versée dans des cuvettes peu profondes et propres.
Nourrissez-les avec des aliments doux comme la farine de céréales ou de tubercules.
Laissez les poussins errer librement quand ils atteignent trois ou quatre semaines.
Vaccinez les poussins âgés de 4 jours contre la maladie de Newcastle.

Tenue d’un registre

Un registre bien tenu vous permettra de vous rendre compte si vous tirez un bénéfice de votre élevage.

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.